Accueil » Articles » Jouer de la musique... végane

Jouer de la musique... végane


agrandir

Jouer de la musique est une activité passionnante qui apporte de nombreux bienfaits sur les plans intellectuel, physique, émotif, social et culturel. Pour les véganes, une déception survient rapidement lorsqu’on découvre la quantité de produits animaux utilisés pour la fabrication des instruments.

Dans cet article, vous trouvez plusieurs conseils, avenues et idées afin de profiter vous aussi du plaisir de jouer d’un instrument de musique, tout en respectant vos principes éthiques.

Si vous avez d’autres idées/contacts, merci de nous les partager !

Percussions

Si vous avez le rythme dans le sang, ou si aimeriez le développer, vous avez de la chance, car il est facile de trouver des instruments véganes dans cette catégorie. En fait, presque tous les instruments rythmiques sont disponibles en version végane, et plusieurs sont déjà véganes dans leur forme d’origine.

Pensons aux instruments en bois comme les claves ou les cuillères en bois. Le cajon simplement une boîte en bois avec un peu de métal à l’intérieur. En musique traditionnellement, les os étaient généralement fabriqués avec des côtes de vaches, mais la version en bois sonne tout aussi bien.

Pour ces instruments, comme pour tous les instruments contenant du bois, une attention devrait être portée sur la couche de finition qui parfois peut contenir des produits animaux. Un vernis à l’huile ou une teinture végétale conviennent, contrairement à la gomme-laque (shellac) ou à la cire d’abeille.

Plusieurs petits instruments percussifs sont disponibles en plastique, comme les maracas, les blocs sonores, les shaker, etc. On retrouve aussi des maracas faits avec des gourdes végétales (calebasses).

D’autres instruments sont faits de métal : les triangles, les cloches à gogo, les cloches à vache, les cymbales ou encore les planches à laver. Souvent, plusieurs versions véganes sont possibles, pensons aux xylophones en métal, en bois et même en verre.

.Le principal enjeu avec les tambours et les tam-tam concerne la peau animale sur laquelle on frappe pour produire les sons. Heureusement, on retrouve désormais d’excellents matériaux synthétiques pour remplacer les peaux animales. On peut ainsi acheter des instruments neufs véganes (par exemple le RHD Eco-Friendly Vegan Djembe ). On peut aussi réparer/remplacer la peau animale par une peau synthétique d’un vieux djembé.

Le darbouka est un autre bon exemple, car il existe maintenant des versions avec membrane en plastique ou avec une peau synthétique.

Bodhrán .Le bodhrán et autres tambours sont maintenant disponibles en version synthétique. La marque Remo, par exemple, est disponible chez Cascio. Les caisses claires, voire même l’ensemble de la batterie, utilisent généralement des peaux synthétiques.

En musique traditionnelle, taper du pied (podorythmie) occupe une place importante pour donner et garder le rythme. Aucun instrument particulier n’est utilisé, sinon une paire de souliers avec une semelle dure. Il faut donc éviter les souliers à semelles de caoutchouc. Les souliers de danse sont idéals, mais dans ce cas, il est parfois plus difficile de les trouver en version végane. Vegetarian shoes en offre plusieurs sortes intéressantes.

Instruments à vent

.Tout le monde connaît les flûtes à bec. Les modèle de base sont généralement en plastique, mais on en retrouve aussi de qualité professionnelle faite en bois par des artisans.

Pour la musique irlandaise, le flageolet (tin whistle) est facile à trouver, en particulier la version en métal avec un bec en plastique. Des versions avec le bec en bois sont parfois disponibles.

Dans la famille des Cuivres (trompette, trombone, euphonium, tuba, sousaphone, cor français...) les composantes animales peuvent se retrouver dans le laquage (revêtement de l’instrument) ou dans les coussinets en feutre (laine) sous les pistons. On retrouve désormais sur le marché plusieurs instruments en plastique. Par exemple le trombone pBone.

Vibrato sax .Le saxophone et la clarinette se composent de plusieurs clapets couvrant tout l’instrument. Ceux-ci sont généralement composés d’un coussinet recouvert de cuir. Si on récupère un instrument usagé, on pourrait remplacer les coussinets par la version végane au moment du prochain entretien (les coussinets finissent toujours par tomber et/ou sécher). Toutefois, de la colle animale est généralement utilisée pour les faire tenir. Une alternative consiste à acheter un Vibratosax, soit un saxophone en polycarbonate dont les coussinets sont uniquement faits de silicone.

Du côté des instruments à anches libres (accordéon, concertina, bandonéon), l’enjeu principal est le cuir utilisé pour la fabrication du soufflet, des anches et des courroies. Il n’existe donc pas d’accordéons véganes sur le marché. Toutefois, l’Éco-rdéon, premier accordéon végane de la planète, est une preuve qu’il est possible de fabriquer des accordéons sans aucun produit animal. Les cuirs synthétiques ou végétales peuvent très bien être utilisés.

L’harmonica et le mélodica sont aussi des instruments à anches libres, mais l’absence de soufflet et la petite taille des anches fait en sortent qu’ils ne contiennent pas de cuir.

Instruments à cordes

Lorsqu’on parle des instruments à cordes (pincées ou frottées), les enjeux principaux sont les colles et les vernis utilisés. Guitare, ukulélé, banjo, mandoline et bouzouki peuvent être fabriqués sans colles animales. Il faut donc s’informer.

Les instruments à cordes frottées (violon, alto, violoncelle, contrebasse) ne sont pas véganes. La colle animale est traditionnellement utilisée pour coller une grande partie des pièces. En particulier, la table d’harmonie et le dos de l’instrument afin de faciliter le décollage de ces pièces en cas de réparation. Les cordes sont aussi à surveiller, car certaines sont faites en boyaux (intestins d’animaux). Enfin, la finition contient souvent des substances animales.

.Depuis quelques années, on voit toutefois apparaître des instruments en fibre de carbone. La compagnie Mezzo-Forte offre des violons, altos et violoncelles véganes. Alors que Luis and Clark offre tous les instruments, et même la contrebasse.

Un autre enjeu de ces instruments concerne l’archet. Les fibres utilisées sont traditionnellement des crins de cheval (venant de sa crinière). Heureusement, des alternatives existent. On retrouve l’Incredibow, un archet dont les crins sont fabriqués en fibre de carbone. Suivant la demande d’archets véganes, Cardiff Violins offre désormais un archet végane professionnel fait de carbone.

Instruments électroniques

Pour les violons, violoncelles, guitares et bass, on peut envisager la version électronique. Toutefois, pour s’assurer une qualité de son intéressante, il faut éviter les instruments d’entrée de gamme.

En résumé

Les éléments à surveiller :

  • Le cuir (peaux de tambours, courroies, ganses, soufflets, anches)
  • La finition (vernis ou shellac)
  • La colle (la colle chaude animale)
  • Les cordes (boyaux d’animaux)
  • La nacre (mother of pearl) dans les incrustations
  • Le feutre (amortisseur pour les touches)
  • La cire d’abeille

L’idéal est de contacter directement les fabricants pour les questionner.

Si vous débutez et que vous désirez simplement essayer un instrument avant d’en acheter un végane, pensez à en louer ou à en emprunter un. Une autre avenue consiste à acheter un instrument usagé. Selon les instruments, parfois nous pouvons remplacer les composants animaux par des équivalents végétaux ou synthétiques.

Fabriquer soi-même

Éco-rdéon .Enfin, pour les plus motivés, il reste toujours la possibilité de fabriquer soi-même son instrument. Ce fut le cas de Stéphane Groleau qui désirait un accordéon végétalien. Voyez sa démarche et la construction de son Éco-rdéon.

Dans la même rubrique

8 avril – Élevage et environnement : impacts et alternatives

11 décembre 2016 – Bienvenue sur Végane Québec

28 novembre 2016 – 1-2-3 Ruches urbaines ?

23 novembre 2016 – La permaculture, une brève introduction

16 novembre 2016 – Vous avez dit « potluck » ?

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message